Biographie

pmb-700Né en 2009 de l’imagination du Londonien portant velours côtelé, nœud papillon et lunettes de geek, J. Willgoose, Esq., Public Service Broadcasting est devenu un duo l’année suivante lorsque Wrigglesworth a été recruté.

Combinant musique, spoken word et visuels, le groupe basé à Londres joue de la musique instrumentale, avec Willgoose notant que “le chant n’allait jamais fonctionner. Je n’allais jamais en être ravi, je n’allais pas être à l’aise de le faire devant d’autres personnes”.

Public-Service-BroadcastingInspiré par l’écoute d’archives de BBC Radio 4, Willgoose a commencé à fouiller plus profond, recherchant à la fois des extraits audio et des films du XXème siècle qu’il pouvait possiblement compléter avec de la musique indée/électronique et vice-versa.

La première sortie de Public Service Broadcasting, EP One, est apparue en août 2010 et était l’introduction parfaite au concept du duo, comprenant New Dimensions In Sound, qui samplait une infopublicité pour une platine vinyle sur un rock indé vibrant qui montait en crescendo de guitare déformée.

PSB ont commencé à se faire un nom sur le circuit live avec un set caractéristique qui incluait une vieille télévision plaqué noyer des années 1960 qu’ils décrivaient tendrement comme le “leader” du groupe.

Public-Service-Broadcasting (1)Un an après EP One, le duo a sorti le single ROYGBIV et puis The War Room, autre EP, cette fois-ci se focalisant sur la deuxième guerre mondiale et, en particulier, le Blitz. Samplant des films de propagande, des sirènes, et un film sur l’invention du Spitfire sur le morceau du même nom, le EP a créé un plus grand buzz autour du groupe et lui donné plus de passages radio tandis qu’ils se préparaient à sortir leur premier album, Inform – Educate – Entertain, qui est sorti en mai 2013 sur leur propre label, Test Card (littéralement “Mire”, nom assez évident pour un groupe dont le nom est l’équivalent britannique de l’ORTF !).

pbs-nerveDésormais la guitare, le banjo, les bidouillages électroniques de J. Willgoose, Esq. et la batterie complexe de Wrigglesworth se développaient en une machine complète et bien huilée.

L’un des clous de l’album, Everest, était construit autour de la Conquête de l’Everest, film de 1953 qui décrivait la première ascension à succès de la montagne par Edmund Hillary et Tenzing Norgay, y compris la réplique appropriée “deux très petits hommes / creusant des marches dans le toit du monde”.

Public Service Broadcasting a beaucoup tourné pour la promotion de l’album et est apparu lors de nombreux festivals durant l’été 2013, ainsi qu’en première partie des Rolling Stones à Hyde Park. Ils ont également été personnellement choisis par les héros d’adolescence de Willgoose, les Manic Street Preachers, pour ouvrir pour eux.

psb_bussey_17871Le 4 octobre 2014, 57 ans jour pour jour après le lancement du satellite Spoutnik, au théâtre victorien d’Alexandra Palace (lieu de la première transmission télévisuelle par la BBC en 1936), le groupe a présenté un teaser atmosphérique de son deuxième album, The Race For Space (sorti le 23 février 2015). Les thèmes abordés cette fois-ci est la guerre froide et l’exploration de l’espace par les États-Unis et l’URSS qui se battaient l’un contre l’autre pour prendre le dessus.

Le teaser comprenait le célèbre discours de JFK au Rice Stadium en 1962, qui cite également la phrase la plus connue de l’alpinisme, “Because it is there” qui apparaissait également sur le morceau le plus connu du groupe, Everest, créant un lien manifeste entre les deux albums.

museums-at-night-2014_-raf-museum-hendon_-public-service-broadcasting-hudsonLe même soir, le duo a annoncé deux concerts de lancement de The Race For Space au National Space Centre de Leicester en Angleterre les 26 et 27 février. À l’instar de groupes tels que British Sea Power, ils aiment effectivement jouer dans des endroits insolites, ayant interprété l’intégralité de The War Room et d’autres morceaux trois soirs de suite au Musée de la Royal Air Force à Londres en mai 2014. Les tickets pour Leicester se sont vendus en moins de 24 heures.

Au cours des “retransmissions” audiovisuelles au charme envoûtant unique à Public Service Broadcasting sur scène, le public est le témoin privilégié du groupe qui tisse des samples d’images d’archive autour de sa musique pour tirer les leçons du passé via la musique du futur – rediffusant notre passé sur des téléviseurs d’époque et des projecteurs vidéo dernier cri. Grâce à leur relation unique avec le BFI (l’INA britannique), ils ont eu accès à d’importants films historiques pour leur deuxième album.

p02hhh5fPublic Service Broadcasting s’est rapidement développé une réputation d’être l’un des groupes live les plus excitants du pays. Ils ont tourné en Nouvelle-Zélande, en Australie, ainsi qu’au Royaume-Uni avec le groupe Smoke Fairies (qui apparaît  sur le morceau Valentina) en première partie. Ils ont poursuivi par une tournée européenne durant laquelle ils se sont arrêtés sept fois en France. Le groupe ne se reposera pas encore cet été-là car ils ont encore été en vadrouille au Royaume-Uni et ailleurs pour la saison festivalière. A suivi ensuite une tournée automne qui s’est conclu sur leur plus grande date à ce jour, dans la salle de leurs rêves, le 29 novembre 2015 à la Brixton Academy de Londres. Une tournée européenne et une autre première partie des Manics au stade Liberty de Swansea se sont déroulées au printemps 2016.

L’été 2016 a été rempli avec encore une fois pas mal de festivals ainsi que deux dates exceptionnelles à l’Intrepid Museum de New York, qui a également marqué le début de JF Abraham outre-Atlantique.

p02wyr1fL’automne 2016 a été marqué par deux dates exceptionnelles, la première à Manchester en ouverture du festival de la science mancunien, qui a vu le groupe jouer l’intégralité de The Race For Space avec chorale, cordes et les Brassy Gents au grand complet. La deuxième à la maison à Londres au profit de Bowel Cancer UK, association qui tient au cœur de J, sa femme ayant souffert d’un cancer du colon (ce qui avait forcé le groupe à repousser 5 dates de leur tournée d’automne l’année précédente).

L’ère The Race For Space s’est conclue le 12 avril 2017 avec un concert spécial au Usher Hall de Édimbourg dans le cadre du Festival de la Science de la ville, où à l’instar de Manchester, l’album a été joué dans son intégralité.

Every Valley, le troisième album qui est sorti le 7 juillet 2017, a pour thème l’exploitation minière dans les vallées du Sud du Pays de Galles. Le single Progress, avec la chanteuse de Camera Obscura, Tracyanne Campbell, a été dévoilé le 9 mars 2017. C’est également la première sortie du groupe sur le label Play It Again Sam (PIAS), chez qui ils viennent de signer. Un deuxième single, leur collaboration avec le groupe instrumental Haiku Salut, They Gave Me A Lamp, est sorti le 16 mai. Ce single marque également une autre première pour le groupe car il a été co-écrit avec Haiku Salut et JFAbraham.

Cet album a été lancé lors de trois concerts exceptionnels, le premier à Londres à l’Electric Ballroom (où a eu lieu le 10 décembre 1984 un concert caritatif sous la bannière Pits and Perverts – “Puits et pervers” – organisé par le groupe Lesbians and Gays Support the Miners – “Lesbiennes et gays en soutien aux mineurs” – militants homosexuels qui soutenaient la Grève des Mineurs de 1984-85) et deux autres à l’Institute de Ebbw Vale, où a été enregistré l’album, en plein cœur des Vallées du Sud du Pays de Galles. Certains morceaux de l’album y ont été dévoilés. Un troisième extrait, Turn No More, leur collaboration avec James Dean Bradfield des Manics, sortira le 13 octobre 2017.

Le troisième album marque également l’intégration officielle de JF Abraham (alias JFA, JFabs pour les fans) au sein du groupe, après avoir les avoir accompagnés sur scène depuis janvier 2015. Autre petit génie multi-instrumentaliste, il s’attaque à la basse, au clavier, aux percussions (dont une magnifique prestation au vibraslap !) et au bugle (“ce n’est pas une trompette !”).

Mr B., déjà présent de temps en temps auparavant, revient sur scène avec de nouveaux visuels magnifiques inspirés par le thème de The Race For Space ainsi qu’une réplique disco de Spoutnik. Pour Every Valley, il aura fabriqué des roues de levage de puits de mine grandeur réelle qui tournent sur scène, ainsi que d’autres surprises qui seront dévoilées lors de la tournée d’automne.

Si le premier album, Inform – Educate – Entertain (moto du service public britannique), avait atteint la 21ème place des charts au Royaume-Uni, The Race For Space y est entré à la 11ème place, ce qui laisse pressentir que de bonnes choses pour la suite. En effet, Every Valley est rentré à la 4ème place des charts au Royaume-Uni le 15 juillet 2017. 

Liens :

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *