Harrison Schmitt

Samplé sur Tomorrow

376px-harrison_schmittHarrison Hagan “Jack” Schmitt, né le à Santa Rita au Nouveau-Mexique, est un géologue, astronaute et ancien sénateur américain. Il a été le douzième et dernier homme et le seul civil à mettre le pied sur la Lune, lors de la mission Apollo 17.

Schmitt a grandi près de Silver City. Diplômé du California Institute of Technology en 1957, il a étudié un an la géologie à l’université d’Oslo en Norvège. Il obtient un doctorat de géologie à l’université Harvard en 1964. Avant de rejoindre la NASA, il travaille au U.S. Geological Survey’s Astrogeology Center à Flagstaff (Arizona), développant des techniques de géologie qui allèrent être utilisées sur les missions Apollo.

Pour le recrutement des astronautes, la NASA n’avait sélectionné depuis le début de l’ère spatiale que d’anciens pilotes militaires. Sous la pression de la communauté scientifique, la NASA commence à former, à compter de 1965, des scientifiques pour les missions lunaires du programme Apollo. Le premier d’entre eux est Harrison Schmitt. Celui-ci, après sa sélection, se forme au pilotage des avions à réaction durant un an. Il joue par ailleurs un rôle-clé dans la formation de ses camarades astronautes au domaine de la géologie et participe à la mise au point des méthodes d’investigation et de navigation sur le sol lunaire. Schmitt s’associe également aux activités d’analyse des roches ramenées de la Lune par les missions Apollo.

Lors de la mission Apollo 15, il a été l’un des membres de l’équipage de réserve. L’équipage de la mission Apollo 17 devait comprendre initialement Eugene Cernan, Ronald Evans, et Joe Engle. Il s’agissait de l’équipage de rechange de la mission Apollo 14 qui devait, selon la tradition, devenir l’équipage principal trois missions plus tard. Mais l’annulation des missions postérieures à Apollo 17 pour des raisons budgétaires a bouleversé cette règle. Pour la communauté scientifique, il n’était pas admissible qu’autant d’argent ait été dépensé pour explorer la Lune sans qu’un seul spécialiste du domaine ne participe à une mission ; un pilote formé à la géologie ne pouvait en aucun cas se substituer à un géologue professionnel. La NASA a décidé donc de remplacer Joe Engle par Harrison Schmitt qui avait par ailleurs démontré au cours des entraînements qu’il pouvait parfaitement exercer les fonctions de copilote du module lunaire.

En 1970, il est le premier scientifique à être affecté à une mission spatiale américaine et sera le seul à voler dans le cadre du programme Apollo. Pour la mission Apollo 17, il est copilote du module lunaire.

Schmitt a passé 301 heures et 51 minutes dans l’espace, dont 22 heures et 4 minutes en activité extravéhiculaire sur la surface de la Lune. Schmitt a démontré qu’il n’était pas nécessaire d’être un pilote d’avion professionnel pour devenir un bon astronaute.

Il a démissionné de la NASA en août 1975 pour se présenter aux élections sénatoriales du Nouveau-Mexique (États-Unis) sous l’étiquette républicaine, battant le sortant Joseph Montoya avec 57 % des voix. Avec la récession des années quatre-vingt, il a été battu six ans plus tard, en 1982, par Jeff Bingaman, qui a fait campagne avec le slogan : “Qu’a-t-il fait pour vous sur Terre ?”.

Source : Wikipédia France

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *