Inform – Educate – Entertain [Paroles]

Disponible sur :

Description :

Motto de la BBC, écrit par John Reith. Ce morceau est en fait le patchwork de toutes les chansons de l’album.

Paroles :

Out of the past and into your future comes this news
And the news is Public Service Broadcasting
A bright new era dawning
The vivid, pulsating miracle that gives substance to shadow
Who knows what miracles are yet to come?
It’s tiring always stretching up for something that is just out of reach, but I’ll get it
After all, what I want isn’t as easy as all that
Two very small men cutting steps in the roof of the world
Public Service Broadcasting
They say something about the spirit of our own time
Something that will still be worth saying a hundred years hence
Trains from Bristol, Cardiff, Manchester, Stoke, Liverpool and Birmingham bring a thousand bags of mail to the north
I tried to warn you now
It’s the end this time
I’m sorry; I was telling people to shut up talking
What I mean to say is
There’s nothing between us and heaven
Nothing at all

C’mon, I’ll give you a real ride
Here we go again
I believe in this world to come, I think it’s gonna be a pretty good world
Public Service Broadcasting

* * *

Informer – Éduquer – Divertir

Du passé et dans l’avenir vient cette nouveauté
Et cette nouveauté, c’est Public Service Broadcasting
Une toute nouvelle époque à venir
Le miracle vif et pulsatif qui donne de la substance à l’ombre
Qui sait quels miracles doivent encore se passer ?
C’est fatiguant de s’allonger pour quelque chose qui est juste hors de portée, mais j’y arriverai
Après tout, ce que je veux n’est pas aussi facile que cela
Deux petits hommes creusant des marches dans le toit du monde
Public Service Broadcasting
Ils disent quelque chose sur l’esprit de notre époque
Quelque chose qui sera toujours d’actualité d’ici cent ans
Des trains de Bristol, Cardiff, Manchester, Stoke, Liverpool et Birmingham apportent des milliers de sacs postaux dans le Nord
J’ai essayé de t’avertir, tu sais
C’est la fin cette fois
Chuis désolé, je disais aux gens de se la fermer
Ce que je veux dire, c’est ça :
Il n’y a rien entre nous et les cieux
Il n’y a rien du tout

Allez, tu vas voir où je vais t’emmener
Allez on repart
Je crois en ce monde à venir, je pense que ce sera un très beau
Public Service Broadcasting

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *