Journal d’une fan en tournée – 16

Tournée britannique avril 2018

Première partie de Editors

5 avril 2018, New Theatre, Oxford

Ah enfin le début de la tournée britannique ! Pour raisons professionnelles, je n’ai pas pu faire toutes les dates, ainsi ma tournée s’arrêtera à Édinbourg 9 jours plus tard.

Tout d’abord Oxford. Après avoir affronté les RER en grève, l’évacuation du hall d’embarquement de l’Eurostar, couru à l’hôtel à Londres puis à la gare de Paddington pour prendre le train pour Oxford, me voici de retour dans cette ville universitaire, affamée.

“Heureusement”, le concert est assis et numéroté ce soir donc j’ai le temps d’aller me prendre une bonne pizza avant. Malheureusement, suite à un problème technique sur le site web du théâtre, je n’ai pas réussi à avoir de place au premier rang de l’orchestre, je me suis donc consolée avec le premier rang du Circle, le premier balcon.

Ma foi, je ne suis pas si mal que ça, en plein milieu, avec donc une excellente vue sur la scène (et le premier rang de l’orchestre quasiment vide…). Je suis quand même un peu frustrée d’être aussi “loin”. J’aperçois Rob Derring au passage.

La première partie sur cette tournée est assurée par Jane Weaver, que j’avais découverte sur BBC 6Music durant la tournée d’octobre. J’avais adoré son single The Architect mais l’écoute de l’album m’avait moins enthousiasmée, cependant, j’avoue qu’en live j’ai adoré !

Suivent mes chouchous. Après le film d’information anti-portable et le désormais culte Sound And Vision de David Bowie, J rentre seul sur scène pour Every Valley sur laquelle les Lampies de Mr B descendent et s’allument une par une, avant que le reste du groupe et les Brassy Gents ne le rejoignent. “Gents” ? Oh mais c’est une Brassy Lady au trombone, elle dépote bien et semble parfaitement bien à l’aise avec le groupe. Nous parlerons donc de Brassy Folks pour cette tournée.

Le début de la setlist ne change pas donc, les trois premiers morceaux de l’album Every Valley sont suivis par Theme From PSB. Puis petit changement avec Night Mail revenu bien plus tôt dans le set.

Petit retour sur l’ère The Race For Space avec la génialissime Korolev et E.V.A. et Valentina. Puis gros retour en arrière avec ROYGBIV qui sera joué très souvent sur cette tournée 🙂

De ce nouveau point de vue, j’ai pu m’apercevoir de comment JFabs est quasiment au même niveau que J sur scène, ça fait plaisir.

Le reste de la setlist reste classique, avec les deux premiers singles extraits de Every Valley suivis de Spitfire (sur lequel Jack ou Giles sautillait sur le côté de la scène), The Other Side et Go! (sur laquelle je pense que JFabs m’a pointée avec sa basse). En parlant de JFabs, il était vraiment déchaîné, et ça ne se calmera pas au fur et à mesure des dates !

All Out passe désormais dans le rappel, avec une dédicace à Orgreave et une mention aux t-shirts qu’ils vendent à leurs profits.

Puis c’est les habituelles Gagarin et Everest qui referment le set. J’avais beaucoup d’appréhension mais c’était une excellente soirée pour commencer la tournée.

Mr B vient m’apporter personnellement une setlist au merch donc on parle brièvement et puis je parle aussi avec Jane Weaver, qui est très sympa !

6 avril 2018, O2 Academy, Bournemouth

Premier aléa de la tournée, j’ai tellement perdu de temps à attendre que ma chambre d’hôtel soit prête que je n’ai pas pu visiter la ville natale d’Alex James. Sur le chemin vers la salle, je tombe sur Wriggles, Jack, James et Tom qui vont manger. La salle est cachée entre deux magasins et grâce à l’O2 Priority, je suis la première à rentrer.

Après la semi-frustration de la veille, quel plaisir de retrouver la barrière ! En plus la salle de ce soir est magnifique !

Jane Weaver jouera le même set que la veille (ainsi que sur le reste de la tournée), mais elle changera de tenue chaque soir. En lui disant après le concert combien je les aime, elle me dira que c’est une amie à elle qui les conçoit.

JFabs est décidément on fire et taquin avec Mr B, j’adore !

La setlist est légèrement modifiée comme on a l’habitude avec les garçons, avec le retour de la devenue trop rare Signal 30 et de The Now Generation (Wriggles toujours aussi magnifique dessus) à la place de E.V.A. et Valentina.

J a complètement foiré les samples de Theme From PSB et ROYGBIV et la version de Go! de ce soir est probablement la plus forte que je n’ai entendue, oh et les lumières de la batterie de Wriggles sont de retour aussi !

C’était un grand moment de la tournée et l’une de mes dates préférées.

7 avril 2018, Dome, Brighton

Malgré des logistiques un peu compliquées (les hôtels de Brighton étant extrêmement chers ce soir-là et des travaux sur la voie ferrée entre Londres et Brighton rendant le trajet retour impossible), j’ai réussi à assister à ce concert !

Encore une autre salle magnifique, située à côté du Pavilion. Je retire mon ticket sans problème et j’attend toute seule un petit moment avant que des amis et autres visages connus n’apparaissent. Le groupe passe et me salue.

J’arrive à mon endroit habituel sans problème. Jane Weaver est superbe comme les autres soirs. Et là, c’est la catastrophe, une migraine d’enfer se déclenche et me rend photophobe pendant tout le concert de PSB (en sachant que leurs lumières sont très brillantes et puissantes, c’est l’horreur).

Signal 30 a encore une fois disparu, ainsi que The Now Generation, au profit du retour de Valentina et Lit Up, au grand bonheur des fans de cette dernière.

Les filles de Haiku Salut viendront accompagner les garçons sur They Gave Me A Lamp, toujours un grand moment au grand complet sur scène.

Heureusement, mon triptan pour soigner ma migraine a fonctionné de suite, c’est donc la tête légère que je me dirige vers Margate…

8 avril 2018, Dreamland Hall-by-the-Sea, Margate

Étant donné que J faisait un DJ set dans l’après-midi, j’arrive tôt en ville et j’en profite pour manger dans la boutique où aura lieu le DJ set (oui ils vendent des disques, de la nourriture, coupent les cheveux, donnent des cours de yoga et accessoirement acceptent les chiens !). Ils ne servent que des plats veggies ou vegans, c’est génial !

Je n’ose pas m’approcher de J pour laisser la place aux autres quelques fans présents, mais il viendra s’incruster à ma table de toute manière pour discuter à la fin.

Il fait très froid à Margate (qui l’aurait cru en bord de mer !), ainsi faire la queue devient très laborieux, cependant suite à un changement de salle, mon hôtel est tout à côté.

J’avais des doutes sur une salle au cœur d’un parc d’attractions (les garçons en auront bien profité, avec Wriggles qui montera sur scène avec son bracelet !) mais elle était vraiment sympa avec une barrière proche d’une scène plutôt basse.

Aucun invité ce soir, mais JFabs toujours aussi déchaîné !

Les Lampies nous ont fait un Sputters, dans le sens où celles qui descendaient n’étaient pas celles éclairées, mais c’est bien la seule fois où j’ai vu cela.

J s’est bien amusé sur Theme From PSB, changeant quelques samples et sons.

Étant donné que c’était leur premier concert en tête d’affiche dans le Kent, ils nous ont enchaîné trois morceaux de The Warm Room EPIf War Should ComeLondon Can Take It et Spitfire. J’aime beaucoup ces variations de setlist.

Encore une de mes dates préférées sur cette tournée. Directin Cambridge pour une journée de repos avant le retour au Corn Exchange le surlendemain.

10 avril 2018, Corn Exchange, Cambridge

Que d’excellents souvenirs dans cette salle (voir la tournée The Race For Space), je suis impatiente d’y retourner, surtout que mon amie russe Mia sera là, ainsi que Tami, à l’endroit même où je l’ai rencontrée en vrai pour la première fois.

Et encore un excellent concert. J nous expliquera que cette salle est l’endroit où les Brassy Gents auront dévoilé la danse de Gagarin pour la première fois.

En parlant d’eux, petit changement, Emma et Johngy sont partis sur la tournée de Bastille, alors ils sont remplacés par Iain et un petit nouveau, Jamie (ce dernier aura du mal avec la dite danse mais il s’améliorera par la suite).

Première sortie pour une de mes chansons préférées sur cette tournée, je parle bien sûr de Elf, Part 2, qui est enchaînée avec ROYGBIV, bien !

JFabs m’envoie un sourire à la fin avant de sortir de scène 🙂

11 avril 2018, Brangwyn Hall, Swansea

Je m’attendais à une soirée émouvante après Cardiff en octobre dernier, mais certainement pas à pleurer les larmes de mon corps !

La salle est magnifique, mais elle ne permet pas l’accrochage de beaucoup de Lampies, peu importe il y en a assez pour que ça soit bien.

Merci à Gary le photographe, qui nous a bien fait rien durant Theme From PSB en dansant dans la fosse à photographes. J’aperçois également pendant cette chanson la longue robe typique de Lisa Jên Brown (qui s’avère être aussi une amie de Jane Weaver), donc je devine que You + Me sera dans le set, je prépare les mouchoirs.

Haiku Salut sont là pour toujours une grande version de They Gave Me A Lamp. À la fin, les deux micros sont remplacés par un plus hait, Lisa monte enfin sur scène, dans une magnifique robe avec des planètes dessus.

J’arrive à ne pas pleurer, enfin presque, mais là, ils enchaînent sur Mother Of The Village et là c’est fini…

Signal 30 est toujours absente, mais on ne peut pas tout avoir hein…

Pays de Galles oblige et comme indiqué sur leur site web (en prime, j’étais tombée sur eux en arrivant à la salle), le Beaufort Male Choir interprète Take Me Home à la fin, je dois bien avoir un coin de mouchoir sec, hein ?

12 avril 2018, Olympia, Liverpool

La salle cachée au fin fond de la périphérie de Liverpool, au bout de 30 minutes de marche, après avoir croisé les Haiku Salut, j’arrive enfin dans le quartier miteux où se trouve la salle.

Tout le groupe, l’équipe et Lisa Jên Brown (Liverpool est très proche du Nord du Pays de Galles, d’où elle vient, donc ce n’est pas vraiment une surprise), sortent pour aller manger et me disent bonjour.

La salle est étonnamment magnifique, ancien théâtre et cirque d’hiver, le son est le meilleur jamais entendu.

Et voilà, je râlais mais ce soir, on a bien le droit au retour de Signal 30, woo hoo !

You + Me suivra They Gave Me A Lamp comme la veille, Lisa toujours dans sa splendide robe. J’arrive à ne pas pleurer cette fois-ci. À la fin de la chanson, elle reste sur scène… “On va expérimenter quelque chose, on a l’autorisation de Tracyanne”. C’est donc bien Progress avec la voix de Lisa à quoi on a le droit ce soir !

Tami et d’autres Informers avaient organisé une setlist signée pour notre ami Blake et c’est Mr B qui vient lui remettre en personne 🙂

13 avril 2018, De Montfort Hall, Leicester

Le grand jour, en effet, ce sont les 36 ans de J aujourd’hui !

Après avoir passé ma journée à voyager et chercher une carte, une banderole et ses cadeaux (le nouvel album des Manics en vinyle blanc et leur dernier 45 tours en vinyle bleu), j’arrive épuisée à la salle pour retirer mon ticket.

Comme la guichetière me demande ce que je vais faire, je lui dis que je vais faire la queue, elle me dit ainsi qu’à Chris (qui a rejoint la tournée depuis Swansea) de nous installer dans les fauteuils et d’utiliser les toilettes si besoin.

La sécurité viendra nous mettre les bracelets et leur chef nous fera entrer en premier dans la salle, quelle gentillesse !

Là encore la salle est splendide et c’est un bonheur d’en profiter seuls quelques instants.

Côté setlist, il y a le retour de The Now Generation et de Lit Up, avec Wriggles toujours très impressionnant dessus.

Ce sera la dernière prestation de Haiku Salut sur cette tournée.

Après Gagarin, JFabs s’approche du sampleur de J et lance un petit speech réalisé pour son anniversaire, Peter accroche un ballon à son pied de micro et les cosmonautes un gâteau avant de s’agenouiller pour qu’il souffle ses bougies. On le sent très ému. Tout le monde entonne “Happy Birthday” et je sors ma banderole (que je jetterai à Jack à la fin).

14 avril 2018, Usher Hall, Édinbourg

Dernière date pour moi, qui a failli être ruinée par un abruti, mais oublions ça.

Quel plaisir tout d’abord de revenir en Écosse, et surtout la magnifique ville d’Édimbourg et le Usher Hall, scène de très bons souvenirs 1 an et 2 jours plus tôt.

Setlist un peu “banale” mais je prends tout de toute manière car on se sait jamais, mais ce sentiment est peut-être dû au fait que ce soit ma dernière date, qu’il n’y ait pas d’invité, ni mes morceaux super préférés, mais c’était quand même un excellent concert pour clore encore une super tournée.

James, l’ingénieur du son, me dira que J a été enchanté par mes cadeaux, je fais un hug à Rob le trompettiste, pour qui c’est la dernière date aussi.

Jane Weaver a vendu tout son stock de CD et vinyl, tant pis j’achèterai sur internet !

21 juin 2018, Fête de la musique, Petit Palais, Paris

Après les annonces surprises du Royal Albert Hall et de la mini-tournée galloise, autre annonce surprise : les garçons jouent gratuitement au Petit Palais pour la Fête de la musique !

J’arrive tôt, grève du RER oblige, et je repère la scène dans la galerie sud. Je devine que le groupe vient juste d’arriver étant donné qu’ils sont en train de s’installer.

Je fais le tour du musée, et je croise JFabs accompagné des Brassy Gents (à savoir Iain au trombone, Seb à la trompette et Jamie au saxophone). JFabs me fait coucou et je suis ravie de voir que les Brassy Gents vont faire leurs débuts outre-manche !

Je ressors faire la queue et je me rends compte que peu de gens sont là pour le groupe mais plutôt pour la nouvelle exposition, tant pis, place assurée devant mes chéris !

Ils sont en plein soundcheck à l’ouverture des portes, donc bonus de People Will Always Need Coal et They Gave Me A Lamp ! Je me rends compte que c’est Wriggles numéro 1 qui remplace James !

Le groupe attirera quand même foule avec une bonne petite setlist de festival, malgré le fait que l’écran ne servira à rien vu qu’on ne voyait rien, ce qui a fait rire J. Ce dernier a fait des efforts pour s’exprimer dans la langue de Molière pour abandonner rapidement !

Petite soirée bien agréable en résumé, ce qui a permis de couper l’attente jusqu’en octobre, surtout à la maison !

Tournée galloise et Royal Albert Hall

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.