Listen To Britain

Samplé sur Waltz For George

ListenToBritain

Description :

Images et sons de la Grande-Bretagne en temps de guerre, comprenant Bud Flanagan et Chesney Allen chantant lors d’un concert de midi dans une usine de munitions, et Myra Hess jouant à la National Gallery.

Documentaire, film d’information publique, remonteur de moral, film de propagande – ce sont des descriptions qui pourraient s’appliquer à de nombreux courts métrages de 10 à 20 minutes qui se sont développés et ont atteint un pic d’expression dans les années 1930 et 1940. Les films d’Humphrey Jennings couvraient toute la seconde guerre mondiale en Grande-Bretagne. Son style calme et émotif a produit certaines images de film les plus mémorables de la guerre ; celles de London Can Take It (1940), Listen To Britain (1942) et Fires Were Started (1943) étant à noter en particulier. Ces titres étaient financés par les États-Unis et sont sortis des deux côtés de l’Atlantique.

Le titre de Listen To Britain pourrait suggérer un fort élément sonore. Ce sont les sons les plus reconnaissables auxquels on peut s’attendre d’un film de guerre : le grondement évocateur des moteurs Rolls Royce Merlin de 1000 chevaux des Spitfires et Lancasters, la cacophonie de l’industrie lourde du temps de guerre – usines de tanks, aciéries, trains à vapeur – mais également les sons de la musique ; les concerts de musique classique gratuits et égalitaires et la radio ; Workers’ Play Time, Flanagan et Allen jouant lors d’un concert de midi dans une usine.

Mais ce sont les images, en particulier les études des gens, qui sont les véritables stars. Les visages émaciés et fatigués dans cette partie la plus désespérée de la guerre ne semblent que légèrement conscients que la caméra de Jennings est là. Dans une usine, une jeune femme manie avec précision une machine à percer et couper le métal en position précise. À un concert, une autre jeune femme, seule debout contre le mur, fixe la caméra ou à travers elle. Elle est provocatrice, sûre d’elle, indépendante. Nous savons avec le recul que dans l’austérité et la répression relatives de la période qui a suivi immédiatement la guerre, les femmes n’auront pas les même égalités, libertés et libertés sexuelles que durant la guerre (voir, par exemple, Brief Encounter, réalisé par David Lean, 1945).

Le montage de Listen To Britain est typique de Jennings : des comparaisons simples entre des scène de la vie de tous les jours et la folle lutte irréelle de l’effort de guerre

Ewan Davidson

Source : http://www.screenonline.org.uk/film/id/520084/

Video :

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *