Thème principal de Every Valley

 

L’exploitation minière au Pays de Galles a fourni une source important de revenu à l’économie du Pays de Galles au cours du XIXème et au début du XXème siècle. Elle a été la clé de la révolution industrielle.

Le Pays de Galles a été célèbre pour son exploitation minière de charbon, dans la Vallée Rhondda, les Vallées du Sud du Pays de Galles et de part et autre le bassin houiller du Sud du Pays de Galles et en 1913 Barry était devenu le plus grand port d’exportation de charbon au monde, avec Cardiff en deuxième position, étant donné que le charbon était transporté par voie ferrée. Le Nord-Est du Pays de Galles a également eu son propre bassin houiller et Tower Colliery (qui a fermé en janvier 2008) près de Hirwaun est considérée par beaucoup comme la plus ancienne mine à ciel ouvert et l’une des plus grandes au monde. Le Pays de Galles a aussi eu une histoire importante d’exploitation minière de l’ardoise, de l’or et de divers minerais de fer.


HISTOIRE

Il y a une exploitation minière sur une petite échelle au Pays de Galles au cours de l’âge de fer britannique pré-conquête romaine, mais elle sera entreprise sur une échelle industrielle durant la conquête romaine, qui s’est arrêtée au Pays de Galles en 78 après Jésus-Christ. Des quantités substantielles d’or, de cuivre, et de plomb ont été extraites, avec des quantités plus réduites de zinc et d’argent. L’exploitation minière continuera jusqu’à ce que le processus ne soit plus praticable ou profitable, auquel moment la mine serait abandonnée. Les excavations extensives des opérations romaines à Dolaucothi donne une image du haut niveau de technologie romaine et l’expertise de l’ingénierie romaine de l’ère ancienne.


Extraction du charbon

Il y a des preuves d’exploitation minière dans la région de Blaenavon qui remontent au XIVème siècle, et il y a des preuves de mines en fonction à Mostyn aussi loin que l’année 1261, mais on croit qu’elle a été pratiquée même dès les temps romains. L’industrie du charbon a été en plein essor au cours de la révolution industrielle jusqu’au XIXème siècle, où des puits ont été creusés pour complémenter les mines à ciel ouvert et les mines sous-terraines qui exploraient déjà les ressources en charbon amples et évidentes.

Durant la première moitié du XIXème siècle, l’exploitation minière a souvent été le centre du mécontentement de la classe ouvrière au Pays de Galles et nombreux soulèvements tels que le Soulèvement de Merthyrd Tydfil en 1831 contre les employés étaient caractéristiques de la révolution industrielle au Pays de Galles, Dic Penderyn devenant un martyre pour les ouvriers industriels. Le mouvement chartiste et le soulèvement à Newport ont montré les inquiétudes et la conscience grandissantes de la main d’œuvres de leur valeur à la nation. Bien que les Factory Acts (ou Lois sur les Manufactures) des années 1830 et le Mines Act de 1842 étaient censés empêcher les femmes et les garçons de moins de 10 ans de travailler sous terre, on croit qu’ils ont été grandement ignorés. Pour remplacer le travail des femmes et des enfants, le poney de fond (pit pony) a été grandement introduit. Beaucoup plus tard, au milieu du XXème siècle, l’exploitation minière était toujours une entreprise dangereuse, résultant dans de nombreux accidents et une mauvaise santé sur le long terme avec de nombreux mineurs à la retraite souffrant toujours de silicose et d’autres maladies liées à la mine.

Incorporant la mine existante de Coity et le puits de Kearsley (creusé en 1860), la Big Pit a ouvert en 1880, appelée ainsi parce que c’était le premier puits au Pays de Galles assez large pour y faire passer deux tramways. À l’apogée de la production de charbon, il y avait plus de 160 mines sous-terraines et plus de 30 puits qui travaillaient les neuf filons de la localité de Blaenavon. La Big Pit elle seule employait quelques 1 300 hommes remontant un quart de million de tonnes de charbon par an. De grandes quantités de charbon étaient nécessaires pour fournir les ferronneries locales, étant donné qu’il fallait 3 tonnes de charbon pour produire une tonne de fer. Le charbon “vapeur” de Blaenavon était de grande qualité et était exporté de part le monde. Brûlant à haute température en laissant un minimum de cendres, il était idéal pour alimenter les machines à vapeur qui activaient les bateaux à vapeur, les cuirassés de la Royal Navy et les locomotives à vapeur de part le monde.

Cependant l’économie et la politique ont toutes deux payés cher la première guerre mondiale et la grève générale qui s’en est suivi ainsi que la Dépression des années 1930 et plus tard la nationalisation et la grève des mineurs de 1984-85 et les plus petites mines ont été soit abandonnées ou avalées par la recherche envahissante de nouveaux filons par la Big Pit. Finalement en février 1980, le charbon en est venu à manquer et même la Big Pit, alors la plus ancienne mine du Pays de Galles, a dû fermer.

Il reste toujours neuf chevalements de mine au Pays de Galles, dont la Big Pit (le cadre métallique érigé en 1921 durant la grève des mineurs de cette année-là pour remplacer une structure en bois).


Big Pit National Coal Museum et autres musées de la mine au Pays de Galles

Le Big Pit National Coal Museum est situé à Blaenavon, et en 2005, il a remporté le prestigieux Gulbenkian Prize pour musée de l’année. Il s’agit de la première des deux mines restantes où il est possible que les visiteurs voyagent à 90 mètres sous terre utilisant les mêmes cages qui transportaient les mineurs.

D’autres musées préservant la mémoire et l’héritage de l’industrie de l’extraction minière au Pays de Galles se trouvent à :

  • South Wales Miners’ Museum près de Cymmer
  • Cefn Coed Colliery Museum près de Crynant
  • Rhondda Heritage Park près de Trehafod

Mines en fonction

Après la grève des mineurs, seules deux mines profondes sont restées en fonction au Pays de Galles. Tower Colliery, Hirwaun, a été dirigée par une coopérative de mineurs depuis 1994. À cause de filons de charbon en baisse, la mine a cessé toute activité le 18 janvier 2008, suivi par la fermeture officielle le 25 janvier. Une mine sous-terraine plus petite, Aberpergwm Colliery, a été fermée par le National Coal Board en 1985 mais a réouvert en 1996, jusqu’à sa suspension le 3 juillet 2015. Plusieurs autres petites mines existent toujours, dont la mine sous-teraine de Blaentillery près de Big Pit National Coal Museum.

Source : Wikipedia, traduit de l’anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.