Tag Archive: Lit Up

INFORM – EDUCATE – ENTERTAIN | Album

Date de sortie : 6 mai 2013

Formats : CD Promo, CD digipak, CD jewel case, 33 tours, Téléchargement, Édition limitée CD + DVD (marchés italien et allemand)

Morceaux :

Le premier album tant attendu après moultes retransmissions live et singles tient son nom du motto du public service britannique (l’équivalent de notre ORTF) “Informer, éduquer, divertir”. Il a atteint la 21ème place des charts albums britanniques. Alors qu’à première vue, ce ne serait être un album concept comme l’a été le EP The War Room, il s’agit bien d’un selon J. Willgoose, Esq., “le concept, c’est nous”. L’album est une compilation de morceaux plus ou moins anciens, certains datant même d’avant le EP. L’album s’ouvre sur le titre éponyme, qui s’avère être un medley musical de l’album. Suit un échappé du EP The War RoomSpitfire, dont on a déjà bien parlé, donc je vous renvoie là-bas pour plus d’information. Theme From PSB, comme son nom l’indique, raconte l’histoire du Public Service Broadcasting. Basé sur le banjo, c’est un des plus anciens morceaux du groupe, ici retravaillé. Morceau très estival, il fonctionne très bien en festivals. Signal 30 parle de sécurité routière et du film éducatif du même nom. Je vous invite à consulter l’article consacré au single pour en savoir plus. Night Mail sample le film documentaire du même nom de 1936 à propos d’un train postal du London, Midland and cottish Railway (LMS) de Londres en Écosse. Plus d’informations concernant ce film se trouvent dans l’article consacré au single. Qomolangman est le nom tibétain du Mont Everest et celui d’une réserve protégée qui correspond à la partie septentrionale de son massif. On comprendra plus aisément que ce morceau reprend des thèmes du morceau Everest avec des cuivres dessus. C’est la seule instrumentale de l’album et sert de pause sur la version CD de l’album (sur le 33 tours, elle clôt la face A. La face B commence par ROYGBIV, dont on a déjà parlé ici, à propos de l’arrivée de la couleur à la télévision. Ce morceau est une tentative d’écrire un morceau aussi coloré que possible, dixit J. Willgoose, Esq. The Now Generation, ensuite, est le morceau le plus superficiel de l’album, puisqu’il parle de mode. “Notre ode au velours côtelé”, hommage à leur style vestimentaire si important (il suffit de regarder le nom de ce site). Arrive après le morceau le plus ancien de l’album, et le deuxième morceau que Willgoose ait écrit sous le nom de Public Service Broadcasting. Je vous renvoie à l’article du single ROYGBIV pour plus d’informations. Everest, le morceau préféré de Willgoose sur l’album, vient de sa volonté d’écrire un morceau plus optimiste après le EP The War Room sur la deuxième guerre mondiale. L’album se conclut sur Late Night Final, très morose puisqu’il parle de la mort, mais c’est un très beau morceau, joué trop rarement sur scène. (Je vous recommande la vidéo captée à XOYO le 27 novembre 2012 – soirée de lancement du single Everest – avec des membres de Professor Penguin aux cuivres et à la basse. Si ce bassiste vous dit quelque chose, c’est qu’il ressemble fortement à un certain JF Abraham 😉 ). J. Willgoose, Esq., n’aimant pas le saxophone, s’étonne de la présence de celui de Wrigglesworth mais ne regrette rien. Cet album un peu fourre-tout en apparence était une bonne introduction au groupe et son concept.

Signal 30 < DiscographieTheme From PSB

Thomas Woodrooffe

Samplé sur Lit Up

WoodrooffeThomas

Thomas Woodrooffe (1899-1978) était un officier de marine, un animateur radio et un écrivain britannique.

Dans la Royal Navy, il s’est élevé au rang de capitaine de corvette. Après son départ en retraite, il est devenu commentateur radio pour la BBC. Il a été l’un des principaux commentateurs durant les années 1930, couvrant entre autres la cérémonie d’ouverture des JO d’été de 1936 et le retour de Neville Chamberlain de Munich en 1938. On se souvient de lui à cause de deux gaffes.

HMSNelsonEn 1937, il devait décrire la revue royale à Spithead sur son ancien vaisseau le navire de guerre HMS Nelson. Apparemment, il a vu d’anciens collègues avant la retransmission et a bu au point où sa description, toujours connue par sa phrase répétée “the fleet’s lit up”, était si incohérente qu’il a été retiré de l’antenne après quelques minutes et suspendu pendant une semaine par le PDJ de la BBC, John Reith. Le commentaire drôlement radotant de Woodrooffe a été régulièrement rediffusé. L’expression “lit up” peut également être un euphémisme de l’était d’ébriété, ce qui pourrait expliquer le commentaire de Woodrooffe, “Au moment présent, toute la flotte est allumée. Quand je dis allumée, je veux dire allumée avec des guirlandes électriques”. Public Service Broadcasting a utilisé des parties du commentaire de Woodrooffe dans leur chanson Lit Up.

Woodrooffe a continué à travailler pour la BBC et en 1938, il était le commentateur principal de la finale de la FA Cup entre Preston North End et Huddersfield Town, la première à être retransmise à la télévision. Après 29 minutes de prolongations, le score était toujours à 0-0 et Woodrooffe a déclaré : “Si quelqu’un marque un but là, je mange mon chapeau”. Des secondes plus tard, Preston a eu un penalty tiré et transformé en but par George Mutch. Woodrooffe a tenu sa promesse, même si le Time a déclaré que le “chapeau” qu’il a mangé était un gâteau recouvert de sucre.

Thomas Woodrooffe a également écrit de nombreux livres sur l’histoire navale, dont River of Golden Sand (1936), Best Stories of the Navy (1941) et Vantage at Sea: England’s Emergence as an Oceanic Power (1958).

Pour aller plus loin :
  • Lien vers l’enregistrement original et sa transcription (en anglais).

LIT UP

Disponible sur :

Description :

Lit Up, expression anglophone euphémisme de l’état d’ébriété, sample Thomas Woodrooffe (officier de la Royal Navy qui est devenu commentateur sur la BBC célèbre pour ses bourdes en direct) passant en revue la flotte royale, manifestement éméché après avoir bu quelques verres avec des amis. Ses commentaires sont devenus célèbres depuis et sont régulièrement rediffusés.

C’est vraiment un morceau historique de la radio britannique. Apparemment la BBC à l’époque ne pouvait reprendre l’antenne après l’avoir donnée, ce qui a donné naissance à ces 10 minutes d’inepties soûles.

Paroles :

[Presenter: Introduction]
Once again we are taking you onboard HMS Nelson for a description of the scene at Spithead tonight by Lieutenant Commander Thomas Woodrooffe

[Thomas Woodrooffe]
At the present moment the whole fleet is lit up
When I say lit up, I mean lit up by fairy lamps
We’ve forgotten the whole royal review
We’ve forgotten the royal review
The whole thing is lit up by fairy lamps
It’s as fantastic – It shouldn’t appear as tall
It’s… It’s fairy lamps, the whole thing is fairy lamped

Now when I say the fleet is lit up (with lamps)
I mean she’s outlined, the whole ships outlined
In little lamps

I’m sorry, I was telling to people to shut up talking
What I mean is this:
The whole fleet is lit up
In fairy lamps
Each ship is outlined
Now as far as I can see
I suppose I can see down about five or six miles
The ships are all lit up
They’re outlined, the whole lot, even the destroyers are outlined
In the old days, you know, destroyers used to be outlined by only a little kind of very bit of lights
Nowdays, the destroyers are lit up…by… the outline looks solid

In a second or two, we’re going to fire a rocket, going to fire all sorts of things
You got to be here to hear them going off
You may hear a minor reaction when I see them go
Because…
I’m going to try and tell you what they look like as they go up

At the moment the whole huge fleet here
The thing we saw this afternoon
This colossal fleet
Lit up
By lights
There’s nothing between us and heaven
There’s nothing at all
And the whole thing is in fairyland
It isn’t true
It isn’t here
And, as I say it…

[Fainter]
I’m trying to give you, ladies and gentlemen, my concern
The fleet’s gone, it’s disappeared
I was talking to you
In the middle of this damm…
In the middle of this fleet
And what’s happened is the fleet’s disappeared and gone
We had one hundred, two hundred warships around us a second ago
And now they have gone

[Normal volume]
It’s gone, it’s gone
There’s no fleet
It’s disappeared
No magician who ever could have waved his wand could have waved it with more acumenity and entrepreneurity


Allumé

[Présentateur : introduction]
Une fois encore, nous vous emmenons à bord du HMS Nelson pour une description de la scène à Spithead ce soir par le capitaine de corvette Thomas Woodrooffe

[Thomad Woodrooffe]
Au moment présent, toute la flotte est allumée
Quand je dis allumée, je veux dire allumée avec des guirlandes électriques
Nous avons oublié toute la revue royale
Nous avons oublié la revue royale
Tout est allumé avec des guirlandes électriques
C’est aussi fantastique – elle ne devrait pas sembler aussi grande
C’est… C’est le pays enchanté, tout est le pays enchanté

C’est le pays enchanté

Maintenant quand je dis que la flotte est allumée, avec des ampoules
Je veux dire qu’elle est entourée, tout le bateau est entouré
De petites lampes

Chuis désolé, je disais aux gens de se la fermer
Ce que je veux dire, c’est ça :
Toute la flotte est allumée
Avec des guirlandes électriques
Chaque bateau est entouré
Maintenant, aussi loin que je puisse voir
Je suppose que je vois à 8 ou 10 kilomètres
Les bateaux sont tous allumés
Ils sont entourés, tous, même les contre-torpilleurs sont entourés
À la vieille époque, vous savez, les contre-torpilleurs n’étaient entourés que de faibles lumières
Aujourd’hui, les contre-torpilleurs sont allumés… par… la silhouette semble solide

Dans une seconde ou deux, nous allons tirer une fusée, nous allons tirer toutes sortes de choses
Vous devez être là pour les entendre partir
Vous allez peut-être entendre une petite réaction quand je les verrai partir
Parce que…
Je vais essayer de vous décrire comment elles partent

En ce moment, toute l’énorme flotte est là
La chose que nous avons vu cette après-midi
Cette flotte colossale
Allumée
Avec des lumières
Il n’y a rien entre nous et les cieux
Il n’y a rien du tout
Et toute la chose se trouve dans le pays enchanté
Ce n’est pas vrai
Ce n’est pas là
Et, comme je l’ai dit…

[Plus bas]
J’essaie de vous dire, mesdames et messieurs, mon souci
La flotte est partie, elle a disparu
Je vous parlais
En plein milieu de cette satanée…
En plein milieu de cette flotte
Et ce qui s’est passé, c’est que la flotte a disparu pour de bon
Nous avions une centaine, deux cent navires de guerre autour de nous il y a un instant
Et maintenant ils sont partis

[Volume normal]
Elle est partie, elle est partie
Il n’y a pas de flotte
Elle a disparue
Aucun magicien n’aurait pu faire un geste de la main, l’aurait fait avec plus d’habileté qu’il ne l’a fait à ce moment présent

ROYGBIV | Single

Date de sortie : 4 mars 2012

Format : CD Promo 1 titre, CD Promo 2 titres, Téléchargement

Morceaux :

  1. ROYGBIV
  2. Lit Up

CD promo du premier single à proprement parlé du groupe, il a été édité en très peu d’exemplaires et à l’instar du EP One peut se trouver à des tarifs très élevés sur des sites de revente. Il était également disponible en téléchargement sur le site Bandcamp du groupe.

Les versions présentes ici sont les mêmes que sur le premier album, Inform – Educate – Entertain qui sortira plus d’un an après.

ROYGBIV (alias Red, Orange, Yellow, Green, Blue, Indigo, Violet) parle de l’arrivée de la couleur à la télévision. Son titre vient du moyen mnémotechnique utilisé par les anglophones pour se souvenir de l’ordre des couleurs de l’arc-en-ciel.

Lit Up, expression anglophone euphémisme de l’état d’ébriété, sample Thomas Woodrooffe (officier de la Royal Navy qui est devenu commentateur sur la BBC célèbre pour ses bourdes en direct) passant en revue la flotte royale, manifestement éméché après avoir bu quelques verres avec des amis. Ses commentaires sont devenus célèbres depuis et sont régulièrement rediffusés.

C’est vraiment un morceau historique de la radio britannique. Apparemment la BBC à l’époque ne pouvait reprendre l’antenne après l’avoir donnée, ce qui a donné naissance à ces 10 minutes d’inepties soûles.

EP One < DiscographieThe War Room EP

FIRST TRANSMISSIONS

Date de sortie : 23 octobre 2009

Format : Téléchargement

Morceaux :

  1. Introduction (Let Yourself Go)
  2. Mixergames
  3. New Dimensions In Sound (Early Version)
  4. Theme From PSB (Early Version)
  5. Three Things
  6. Signal 30 (Early Version)
  7. The Big Time
  8. Lit Up (Early Version)
  9. Shy Guy
  10. Late Night Final (Early Version)

Compilation de morceaux réalisés par J. Willgoose, Esq. seul et mis à disposition aux prix déterminé par l’acheteur (voire gratuitement !) sur le site Bandcamp du groupe.

Les quatre premiers morceaux se retrouveront pratiquement un an plus tard sur le EP One pressé sur vinyle.

Three Things, The Big Time et Shy Guy ont désormais disparus de la planète web même si quelques enregistrements live peuvent se trouver. Un autre morceau inédit mais joué sur scène est Protect And Survive. Willgoose, génie musical qui s’ignore, n’aimait apparemment pas ces morceaux et les aurait retirés pour cette raison.

Lit Up et Late Night Final sont des versions légèrement différentes de celles que l’on retrouve sur le premier album, puisqu’elles ont été réenregistrées une fois que Wrigglesworth ait rejoint le groupe.

Discographie > EP One